Acheter un bien immobilier dans l’ancien

Il est important de bien se renseigner lors de l’achat d’un bien déjà construit, divers diagnostiques doivent vous êtes fournis par le propriétaire afin de vous garantir certains points de au niveau de l’état du bien. D’autres précautions sont également à prendre et il se peut que vous soyez obligé de faire appel à des professionnels pour déceler d’éventuels vices cachés.
Coach Finance vous guide à travers les différentes étapes du processus d’achat d’un bien immobilier dans l’ancien !

Le promesse de vente

Lors de l’achat d’un bien immobilier, il est nécessaire et fortement recommandé pour vous de signer un avant-contrat. Il s’agit d’un acte par lequel le vendeur et l’acquéreur potentiel fixent respectivement les conditions de vente, relatives à l’acquisition immobilière définitive.

> Le compromis de vente : le compromis de vente signifie que le vendeur et l’acheteur s’engagent de manière ferme et définitive sur les conditions de vente du bien immobilier. Ils ne peuvent pas renoncer à la vente du bien immobilier ou alors cela pourra entraîner des dommages et intérêts.
> La promesse de vente : cet avant-contrat n’engage pas l’acheteur du bien immobilier, on parle de promesse unilatérale de vente. Le vendeur lui, ne peut renoncer à la vente, au contraire de l’acheteur. Cela concède donc un avantage considérable à l’acheteur du bien immobilier. Notez toutefois que cette réservation est limitée dans le temps !

La signature de l’acte authentique

L’acte authentique de vente est un contrat officiel, c’est-à-dire signé chez un notaire et qui vient clôturer la vente du bien entre le vendeur et le futur acquéreur. Les signataires de l’acte doivent obligatoirement être présents ! C’est lors de la signature de l’acte authentique de vente que l’acheteur doit régler le prix indiqué dans le contrat de vente (ou le solde lorsqu’il s’est déjà acquitté d’une indemnité d’immobilisation). Sauf cas particulier, c’est lors de la signature de l’acte authentique que l’acheteur reçoit les clefs de sa nouvelle propriété.

Les frais d’achat

Après avoir signé l’acte authentique et finalisé votre achat, il vous restera à régler les différents frais liés à votre projet. Effectivement acheter dans l’ancien présente de nombreux avantages mais des frais, non négligeables, sont à prévoir. Il est donc important de prendre en compte les frais lié à notamment à la commission qui sera versée à l’intermédiaire, à la rémunération des agents immobiliers, aux taxes (droits de mutation) et aux autres frais (edf, La Poste etc.)

source image : la voix du nord