L’investissement immobilier locatif : calcul de la rentabilité

En tant que placement financier, l’immobilier locatif a évidemment pour but d’offrir un rendement aux propriétaires. Cependant ce rendement n’est pas uniforme, il dépend de nombreux critères. Voici donc quelques éléments de calcul de rentabilité de votre investissement immobilier.

Pour calculer la rentabilité d’un investissement locatif de manière précise, il faut distinguer la rentabilité brute, nette et nette après impôts.

> La rentabilité brute :
Pour connaître la rentabilité brute, il suffit de diviser le loyer brut annuel par le prix de revient initial du bien. Cependant cet indicateur n’est que relatif, car ce calcul en pourcentage ne tient pas compte des charges qui viennent grever le revenu annuel (frais de gestion, taxes foncières, entretien du bien…).

> La rentabilité nette :
La rentabilité nette comprend également les frais et les charges qui viennent en déduction des loyers. Cet indicateur est plus précis que celui de rentabilité brute.

> La rentabilité nette nette :

La rentabilité nette nette (ou rentabilité nette après impôts) est la rentabilité réelle une fois que les impôts ont été déduits des loyers. Elle représente l’indicateur le plus précis pour le propriétaire.

Pour calculer la rentabilité nette du bien, vous déduisez le montant des charges et des travaux de vos revenus locatifs annuels. Puis vous divisez le montant obtenu par le prix d’achat du bien frais d’agence et frais de notaire inclus. Et vous multipliez par 100.

Attention, les calculs de la rentabilité brute, ou nette, ou encore nette nette ne prennent pas en compte le financement de l’investissement, c’est-à-dire qu’il n’y a pas dans les charges le remboursement d’un éventuel emprunt. Pour calculer la rentabilité d’un investissement locatif, il est important d’intégrer le « Taux de Rentabilité Interne » et la « Valeur Actuelle Nette » qui prennent en compte tous les flux financiers de l’investissement et notamment le financement.